Quand bébé est une surprise (et pas un accident !)

Et oui, on a une petite vie toute tranquille, une vie professionnelle, une vie de couple, un petit chez soi cosy et tout va bien jusqu’au moment où on commence à sentir quelque chose d’inhabituelle en nous et on se rend compte qu’une petite graine a pris place dans notre ventre sans que l’on s’y attende … et c’est pas forcément évident !

La peur

Apprendre que l’on est enceinte quand on ne s’y attend pas du tout, n’est pas toujours une chose facile. En effet, qui dit bébé dit chamboulement total, dit plein de questions, dit l’inconnue enfin en gros dit « des choses qui font peur ». C’est une grosse responsabilité d’avoir un bébé, il faut pouvoir l’élever, l’éduquer, s’en occuper ce qui veut donc dire avoir déjà l’envie de le faire, une situation financière relativement stable (« bonjour je suis un fœtus et je vais devenir une vraie pompe à fric !!!) et se projeter mais il faut surtout prendre le temps d’y réfléchir et se poser les bonnes questions parce que la plus grosse conséquence ici de cette peur de grossesse est de se dire « je (on) vais (va) pas le garder! », c’est pour ça qu’il faut vraiment y réfléchir à 2 fois voire même à 6/7 fois et si vous vous sentez, en parler! En parler ne veut pas forcément dire qu’il faut aller voir vos proches parce qu’il se peut qu’ils soient euphoriques par cette annonce et que du coup ils ne soient pas très objectifs dans leurs conseils mais vous pouvez aller en parler au planning familialhttp://www.planning-familial.org/), ils sauront vous conseiller, vous écouter et vous comprendre. Vous pouvez également en discuter avec votre gynécologue/obstétricien, il voit tellement de couples qui ont les mêmes craintes, qu’il pourra vous écouter sans vous juger.
Je ne suis pas là pour vous dire ce que vous devez faire, chaque histoire est différente donc nous ne pouvons pas réagir de la même façon. Et ce n’est pas une honte d’avorter, c’est une sacrée preuve de courage tout comme le fait de poursuivre sa grossesse parce que dans les deux cas, c’est une très grande décision que l’on prend. J’ai vécu cela et pour les mamans et/ou les papas qui souhaiteraient un témoignage, je vais vous raconter un peu notre petite histoire et vous comprendrez pourquoi j’appelle ça une surprise et non un accident.

Notre histoire

Les fêtes de Noël sont arrivées, nous sommes donc parties dans ma famille et j’avais tellement hâte de pouvoir me remplir le bidon mais impossible d’avaler quoi que ce soit, les fruits de mer et le fromage me donnaient la nausée alors que j’en raffole habituellement … ma maman a tout de suite compris alors que moi je lui disais que j’avais juste dû attraper une gastro mais papa rock n’était pas rassuré alors en rentrant chez nous le lendemain, il s’est arrêté à la pharmacie pour m’acheter un test de grossesse. Je l’ai donc fait direct en arrivant et déjà que nous n’étions pas très rassurés, le test a dévoilé 2 traits à peine visibles donc nous étions totalement paniqués, papa rock a directement appelé un gyneco spécialisé dans les IVG pour avoir un rendez-vous le lendemain. Nous n’étions pas sûrs à 100% que le test était positif mais nous étions dans l’idée que oui et je n’avais pas envie d’avorter mais papa rock me disait que ce n’était pas le moment d’avoir un bébé, qu’on en aurait un dans quelques années donc ambiance pesante ce soir là. Rendez-vous chez le gynéco le lendemain, il nous confirme une grossesse, on lui dit qu’on pense à l’IVG et là on doit faire une écho le lendemain pour voir à quelle stade j’en suis. Il nous explique donc qu’il y a 2 types d’avortement, celui par médicaments et celui où on extrait directement le fœtus. Nous rentrons et là je dis à papa rock que je n’arriverais jamais à avorter par la 2ème façon,, il me comprend, il sait que ça sera traumatisant pour moi. Le lendemain l’échographie nous annonce qu’on ne peut plus faire d’avortement par médicaments car je suis trop avancée et mon gynécologue nous dit également que pour un avortement, il y a un délai de réflexion de 7 jours (qui n’existe plus maintenant), il nous dit de bien réfléchir et de profiter de cette semaine de réflexion. A partir de là, notre gros stress du début retombe tout doucement et on a commencé à réfléchir. Nous avions à ce moment là un appartement de 31m² en plein Paris, je venais de commencer mon CDI 2 mois avant, papa rock allait changer de boulot, en gros pas des conditions géniales pour avoir un bébé ….

….Et pourtant, certes un bébé qui arrive comme par surprise, ça fait un gros chamboulement mais au début, ça ne prend pas non plus énormément de place, donc on s’est dit qu’on pourrait lui donner notre chambre et nous dormir, dans le salon le temps de changer d’appartement. Ensuite, nous avons fait nos comptes et on s’est également dit que nous avions les moyens pour élever ce bébé même si nous allions devoir faire quelques concessions.
Au fur et à mesure, l’angoisse s’est envolée et le bonheur s’est installé, c’était décidé, nous garderons ce bébé.

Elle a aujourd’hui bientôt 1 an et ce n’est que du bonheur. Par moment, on se dit que si on ne l’avait pas gardé, on n’aurait vraiment gâché quelque chose de notre vie, c’est pour ça que ma fille est une très bonne surprise de la vie et vraiment pas accident !
Nous avons aujourd’hui déménagé, nous avons chacun notre chambre et tout se passe très bien.

Certain(e)s se diront qu’on a eu de la chance de pouvoir garder notre bébé et que ce n’est pas le cas de tout le monde et c’est vrai mais c’est aussi pour ça que je vous conseille de bien réfléchir et de vous poser les bonnes questions avant. D’autres diront également que c’est facile pour moi de dire que c’est une surprise et pas un accident, c’est aussi vrai mais une surprise peut être moins bonne que d’autres et ne pas arriver au bon moment …
Dans tous les cas, le choix n’appartient qu’à vous et personne n’a à vous juger. Et ne culpabilisez pas de la décision que vous prendrez car vous êtes le/la/les seul(e)(s) à savoir laquelle est la bonne ;)

Bon courage dans cette aventure !! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *