Comment s’est passé mon accouchement à la maternité de la Conception (Marseille) ?

Les contractions et l’arrivée à la maternité

22h, tranquillement, dans mon lit, en train de regarder un replay de Cauchemar en cuisine avec le grand Philippe Etchebest, je commence à ressentir quelques contractions très légères mais qui ont tendance à s’intensifier un peu plus au fil du temps. Je sens mon ventre se durcir de plus en plus souvent mais tout ça reste encore supportable.
23h30, l’émission se termine et la douleur se fait de plus en plus sentir, au point où je commence à marcher et chercher des positions qui pourraient me soulager, sans grand succès. 00h30, je décide d’aller prendre un bain pour essayer de soulager la douleur, je suis confiante les 5/6 premières minutes et ça repart de plus belle.
00h45, je demande à papa rock d’appeler le Samu, lui étant obligé de rester à la maison pour garder la plus grande.
1h, ce sont finalement les pompiers qui arrivent, qui contrôlent mes contractions, me font mon dossier et c’est parti, direction la maternité, sans papa rock mais avec tout de même la sirène, ça donnait un p’tit côté hollywoodien.

Après un trajet mouvementé dans le camion de pompier (oui oui, ils roulent vite et ça engendre beaucoup de secousses), nous voilà arrivés aux urgences maternité. L’un des pompiers sonne à l’interphone, quelqu’un lui répond « c’est pour quoi ? » et ce même pompier a réussi à me faire rire entre 2 contractions en lui répondant « On avait envie de faire une partie de bowling, du coup on s’est arrêtés ici » (hey oui, question bête, réponse bête … )

C’est parti

On nous fait entrer, on prend l’ascenseur et on arrive dans un couloir où deux personnes nous accueillent, une sage femme et une infirmière, très gentilles et souriantes qui essaient de me détendre comme elles peuvent. Elles m’installent en salle de travail, me mettent le monitoring et s’en vont chercher mon dossier, me laissant seule, moi et mes horribles contractions qui n’en finissent plus. J’ai très très soif et je sais que si je ne réclame pas de l’eau maintenant, j’en aurai peut être pas avant de longues heures, péridurale oblige ! On m’apporte mon verre, que dis-je, mon bol d’eau et on me dit qu’on va venir m’ausculter dans quelques minutes pour voir si mon col est ouvert (en attendant, j’ai toujours pas de péri moi !!). Enfin, la sage femme revient pour m’ausculter et m’annonce que je suis ouverte à 3 donc que le travail a bien commencé et que je suis arrivée au bon moment à la maternité. Elle s’en va prévenir l’anesthésiste et des infirmières pour qu’ils viennent s’occuper de ma (tant attendue) péridurale !! Bon forcément, le temps que l’on me prépare, que l’on me mette en blouse, que l’on me pose des électrodes et tout ce qui va avec, j’ai eu le temps d’avoir une quinzaine de contractions hurlantes (mais siii, ces fameuses contractions où même si tu veux rester digne et grande dame, les cris sortent de ta bouche sans que tu puisses les contrôler !!). Et là, je vois enfin l’anesthésiste arriver, il a l’air tout gentil mais je souffre tellement que je ne peux contrôler le regard noir que je lui lance et qui se traduit par un « tu vas te magner les fesses pour me la poser cette put*** de péridurale oui ??!!! »
Bon ça y est, on me met le cathéter, on m’injecte un petit calmant le temps que la péri fasse son effet et HALLELUJAH (!!!), je ne ressens plus rien et j’ai mon petit « pousse pousse » qui me sert à gérer moi même les doses de la prédi, dès que je ressens que j’ai mal, hop j’appuie et je mets une dose (c’est vraiment une belle invention ce truc !!)

Me voilà, enfin décontractée, je peux enfin parler avec l’anesthésiste et découvrir qu’il vient du même coin du nord que moi, quelle coïncidence!
Il est 4h, la sage femme vient de nouveau m’ausculter, mon col est à 7, elle m’annonce que dans 1h, je pourrai commencer à sortir ma petite crevette ( 1h ?!! Et dire que j’ai mis 35h à sortir la première !)
Allez 1h, à faire des selfies, à rassurer paparock par textos, à me demander s’ils vont me trouver une chambre solo, à checker facebook (sauf qu’en pleine nuit, il n’y a pas grand chose, ils font chier les gens à dormir!)

5h … ça y est, je suis à 10, la sage femme appelle son équipe, je me détends et c’est parti, on pousse ! Les sages femmes disent que c’est un accouchement paillette pcq en à peine 3 poussées, petite crevette est quasi sortie, une dernière et voilà ma petite Jeanne qui débarque dans ce monde!
Une petite poupée que l’on dépose sur moi avant d’aller lui faire ses soins, une jolie rencontre, que toutes les 2! Je demande à l’infirmière de faire une photo pour papa et elle nous laisse ensemble un gros quart d’heure pour que l’on puisse faire connaissance!

Le séjour à la maternité

Une fois que ma pépette est examinée et habillée, on me la rend enfin! La sage femme qui m’a accouché à fini sa nuit, une autre prend la relève (je lui demande de nouveau un chambre solo et elle me dit comme la précédente qu’ils n’en ont pas pour le moment mais que ça devrait se libérer dans la journée). Je reste donc 2 heures en observation pour vérifier que je ne perds pas trop de sang et tout et tout.
Puis la sage femme vient me demander si ça me dérange de m’installer dans le couloir en attendant que l’on me prépare un lit car une maman doit accoucher et qu’ils n’ont plus de salles d’accouchement dispos … bon, évidemment je dis que ça ne me dérange pas, je ne vais pas laisser cette maman accoucher dans le couloir mais je trouve ça quand même un peu bof de me faire attendre mon bébé et moi dans un endroit bruyant avec des allées et venues.

Vingt minutes plus tard, on vient me chercher, on prend mon bébé pour qu’il aille encore se faire examiner, je leur demande de bien vouloir ne pas me l’échanger et de me rendre le bon (oui je suis parano mais vaut mieux prévenir que guérir, Gabrielle Sollis n’avait pas ramené le bon chez elle !!) Et me voilà dans ma chambre …. double, sans rideau de séparation, aucune intimité !! Je suis avec une parfaite inconnue, son bébé et son mari … euh ouais, ben ça ne va pas le faire du tout du tout!

Une nouvelle sage femme vient me voir, je REREREdemande la chambre solo que l’on m’a promise et là elle me sort « ouais ben on verra si c’est possible » (alors déjà quand je l’ai vu arriver, je ne l’ai pas sentie, mais alors là, je ne la sens plus du tout!).

Ensuite je lui dis que je voudrais une sortie anticipée et qu’on m’avait signifiée que c’était à elle que je devais faire la demande et là, toujours avec la même amabilité « Oh hey, chaque chose en son temps, on verra ça plus tard ! » (et là, la petite voix dans ma tête se met en mode fight et se dit « t’as de la chance que j’ai accouché il y a 2heures et demi que la péri fasse encore de l’effet parce que je me serais transformée en pitbull! »). On appellera cette sage femme Cruella!

Bref, papa rock arrive vers 8h30 faire connaissance avec sa fille … et la dame d’à côté, son bébé et son mari … On ne peut pas dire qu’il soit ravie, rencontrer sa fille avec de parfaits inconnues à côté, on a connu mieux. C’est donc à son tour d’aller réclamer une chambre solo (oui oui, on est relous et on le vit bien!) Il ne reste pas très longtemps mais reviendra dans la journée avec notre première crevette.

C’est peut être l’heure pour moi de me reposer …. et ben non, les nouveaux parents d’à côté parlent( fort !), téléphonent, rentrent et sortent, écoutent de la musique, j’ai presque envie de peindre une pancarte avec « hey ho, je suis là !!! »

Papa rock revient en fin d’aprem avec la grande soeur de Jeanne, une jolie rencontre entre les 2 soeurs, Prune est impressionnée.

On frappe à la porte et là, je vois entre 7/8 personnes avec des sacs débarquer dans la chambre … pour rendre visite à l’autre dame et je me dis que c’est une blague. Au même moment, une infirmière vient m’annoncer que ma chambre solo est enfin prête.

On va enfin pouvoir profiter et vivre nos premiers moments que tous les 4! Comme quoi, j’ai bien fait d’insister et de demander une quinzaine de fois!

Bon la chambre est vétuste mais je m’en fiche, je suis avec ma petite famille, c’est le plus important, puis contrairement à ma chambre à Lariboisère, dans celle là, il y a une douche, c’est quand même pas mal).

Tout le personnel est très gentil. La première nuit, vers 3h du matin, je demande à une infirmière s’ils peuvent garder Jeanne quelques heures car je n’ai toujours pas dormi depuis mon accouchement, elle me l’a prend sans soucis. La sage femme de nuit est aussi très à l’écoute et très gentille (je crois qu’elle s’appelle Emilie)

Les repas … on va dire que j’ai de la chance d’avoir papa rock qui me ramène de quoi manger parce que j’aurais vite perdu mes kilos de grossesse sinon :)

Le séjour se passe donc assez bien jusqu’au retour de Cruella (il paraît que c’est la « chef » des sages femmes). Elle revient me voir concernant ma sortie anticipée, me dit que bébé prend bien du poids donc que je pourrai sortir, elle s’apprête à sortir, reviens sur ses pas et là elle me sort « vous êtes restée 3 jours à l’hôpital pour votre première ? alors pourquoi cette petite là ne mérite pas de rester aussi 3 jours ici seule avec sa maman ? »

J’ai trouvé ça juste horrible d’oser sortir ce genre de choses à une maman qui vient d’accoucher et qui essaie de gérer au mieux l’arrivée d’un deuxième enfant tout en ne perturbant pas la première qui n’a pas encore 2 ans et qui ne comprend pas pourquoi sa maman n’est pas à la maison et pourquoi elle vient la voir dans un endroit qu’elle ne connaît pas avec un bébé qu’elle ne connaît pas! Cette dame a peut être les diplômes nécessaires pour exercer son métier mais certainement pas le tact, la diplomatie et le côté humain que tout le reste du personnel a eu avec moi. Les diplômes ne font pas tout chez madame…

Bref, je suis sortie le lendemain en ne gardant que les bons côtés de cet accouchement en mémoire !

Si je devais résumer, mon accouchement a été parfait et rapide (6h à partir du début des contractions) tout comme l’équipe qui s’est occupé de moi et de mon bébé!
Quant au séjour, il ne faut pas hésiter à demander plusieurs fois pour avoir une chambre solo, ça paye au bout d’un moment! Et il serait judicieux de la part de l’hôpital de la Conception de mettre une séparation dans les chambres doubles pour le confort et l’intimité de chacun.
Concernant cette Cruella, je n’ai rien d’autre à ajouter si ce n’est : vivement qu’elle prenne sa retraite afin de ne plus faire culpabiliser d’autres mamans!

  2 comments for “Comment s’est passé mon accouchement à la maternité de la Conception (Marseille) ?

  1. dida
    3 septembre 2016 at 18 h 36 min

    Mci pr ton temoignage jdois accoucher de jujus tres prochainement la bas…. cruella jcrois voir qui c est….vu tous les rdv que jai la bas yen a une plus agé tjrs aigri et pas souriante lol…jespere vraiment avoir ma chbre solo ca craint sinon

    • prune1408
      3 septembre 2016 at 19 h 29 min

      Si tu as des questions, n’hésite pas! J’ai résumé mon séjour mais je peux toujours te renseigner si tu as d’autres interrogations :)
      Et oui, la Cruella, on la remarque assez rapidement une fois qu’on l’a croisée! En tout cas, bon accouchement :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *